lettre de la ligues des conducteurs

lettre de la ligues des conducteurs

Category : Non classé

Chère Madame, cher Monsieur,

Voilà. Il vous est maintenant interdit de rouler à plus de 80 sur les belles routes droites que, jusque-là, vous pratiquiez plus vite, sans aucun problème.

Voilà. C’est ça la conception de la « sécurité routière » dans une France qui veut « rayonner », qui veut « avancer », la France jeune et dynamique des starts-up…

Tout ça basé sur une vieille formule éculée, basée sur une expérience menée il y a 40 ans en Suède et selon laquelle « 1% de vitesse en moins, c’est 4% d’accidents mortels en moins »…

Quel ridicule absolu !

Cette fois-ci, les ayatollahs anti-vitesse ont gagné. Et, avec l’inéluctable explosion des PV-vitesse, les grosses boîtes qui fabriquent les radars et font tourner les voitures-radars privatisées, sabrent déjà le champagne.

Faut-il pour autant renoncer ? Va-t-on les laisser rogner nos libertés sans raison ?

Hors de question !

Ensemble, nous allons continuer la bataille et combattre encore plus vigoureusement leur vision rétrograde et infantilisante de la sécurité routière :

1) sur le plan juridique : grâce au  soutien de généreux donateurs, et en collaboration avec des avocats spécialistes du droit routier, nous avons déposé un recours contre le 80 km/h devant le Conseil d’Etat.

2) sur le plan politique : nous allons entretenir et animer l’extraordinaire réseau d’élus locaux, de députés et sénateurs que ce combat acharné depuis 8 mois a permis de faire émerger. Jamais les élus opposés à cette politique de sécurité routière brutale et arbitraire n’ont été aussi nombreux !

3) sur le plan des idées : nous allons redoubler d’énergie. Nous devons faire entendre les arguments en faveur d’une politique de sécurité routière intelligente.

Non, le 80 km/h ne fera pas baisser « mécaniquement » le nombre d’accidents. Au contraire ! Car, si la distance de freinage diminue en effet, l’attention du conducteur diminue également à une vitesse inutilement basse et donc le temps de réaction, lui augmentera bien souvent. Un ministre a d’ailleurs dit : « on aura plus de temps pour profiter du paysage ». Quel aveu !

Et nous devons diffuser largement ces arguments et rallier encore plus de Français derrière notre bannière « Non à la répression absurde, Oui à une conduite responsable ».

Alors, dès à présent, pour nous « compter », pour pouvoir peser tous ensemble, au sein de ce grand rassemblement de citoyens qui refusent de se laisser imposer une politique de sécurité routière rétrograde et contre-productive, nous vous demandons de signer la Charte du conducteur responsable.

Exif JPEG


About Author

Bruno Dravet

Me Bruno Dravet a créé son Cabinet d'Avocat à Toulon (Var) au début des années 80, après des études supérieures à la Faculté de droit d'Aix en Provence. Il est marié et père de famille. Il vit dans le village provençal du Revest-les-Eaux.

Leave a Reply

Rechercher

Archives

Catégories

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031