renationalisation des autoroutes

renationalisation des autoroutes

/

Quinze ans après, la privatisation des autoroutes continue de faire polémique

RÉCIT – Au Sénat, une commission d’enquête cherche les moyens de renforcer la main de l’État face aux sociétés d’autoroutes. Les auditions ont parfois tourné aux règlements de comptes sur un sujet qui reste passionnel.Par Bertille BayartPublié le 20 juillet 2020 à 22:12, mis à jour le 21 juillet 2020 à 00:38

Crinière blanche, teint hâlé et panache inaltérable. Dominique de Villepin refuse de se laisser enfermer dans la position de l’accusé. La privatisation des autoroutes que la classe politique tend aujourd’hui presque unanimement à considérer comme une erreur? C’est lui. Et il l’assume. «Mon gouvernement n’a pas bradé les bijoux de famille, pas plus qu’il n’a tué la poule aux œufs d’or», assène l’ancien premier ministre de Jacques Chirac, convoqué le 9 juillet devant les sénateurs de la commission d’enquête sur les concessions autoroutières, constituée en début d’année. Une enquête de plus sur un sujet qui, depuis quinze ans, aura fait plusieurs fois couler l’encre des magistrats de la Cour des comptes, des analystes de l’Autorité de la concurrence, des parlementaires à l’occasion de missions d’informations ou propositions de loi en vue d’une renationalisation (la dernière en 2019…).


About Author

Bruno Dravet

Me Bruno Dravet a créé son Cabinet d'Avocat à Toulon (Var) au début des années 80, après des études supérieures à la Faculté de droit d'Aix en Provence. Il est marié et père de famille. Il vit dans le village provençal du Revest-les-Eaux.

Leave a Reply

Rechercher

Archives

Catégories

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930